H050 : J'aime son côté décalé, un peu pin-up !

 

H050J’ai découvert le projet d’  « Un Anonyme Nu Dans Le Salon » sur Facebook. Il m’a tout de suite plu, j’ai immédiatement eu envie de poser. Poser nu est une idée que j’avais en tête depuis déjà longtemps, en découvrant le projet j’ai enfin trouvé une démarche qui correspondait à mes attentes : elle est artistique, rien de vulgaire, les photos sont belles, sobres et simples, exactement ce que je recherchai.

Malgré cette envie, j’ai mis plus d’un an à prendre rendez-vous. Ce fut un réel défi personnel, mais je voulais me voir en photo, en tant qu’anonyme, sublimé par l’œil du photographe. J’aurai voulu poser sur le fond rouge, mais il m’aurait fallu attendre plus longtemps et pour moi c’était maintenant ou jamais.

Pendant la séance le plus dur a été au commencement, me mettre nu devant un autre homme, même si la nudité ne me pose pas de problème en général, tant que c’est devant une femme. Se dévoiler devant un homme est plus gênant, c’était bizarre.

Mais  les minutes passent et j‘ai commencé à me sentir bien, à l’aise. Le photographe est très habile pour détendre les gens : j’ai fini par me sentir comme une star, c’était très agréable. Lorsque le photographe m’a annoncé qu’il ne restait que deux ou trois photos à prendre j’ai été déçu, je ne voulais pas arrêter. La sensation d’être une célébrité est plutôt flatteuse et on aimerait continuer le plus possible.

Vient le moment de regarder les photographies, je ne me reconnais absolument pas. J’aurai bien voulu toutes les éliminer. Heureusement que le choix final revient au photographe. Je suis plutôt rassuré. La photo choisie me plait, j’aime son côté décalé, un peu pin-up.

Personne n’est au courant, sauf à mon épouse, quant à mes amis et mes collègues, je ne leur en ai pas parlé, je n’ose pas. J’appréhende que quelqu’un tombe dessus, je ne sais pas si j’assumerai ma nudité et cette acte devant eux.

Cette expérience m’a beaucoup apporté et a changé le rapport et le regard que j’ai sur mon corps. J’ai  envie de m’en occuper, de m’embellir, d’en prendre soin afin de pouvoir renouveler un telle expérience, de reposer nu.

Si je devais retenir deux choses de cette séance photo, c’est le talent du photographe pour mettre les gens à l’aise alors, qu’avec moi ce n’était vraiment pas évident, sur le chemin du studio j’avais plusieurs fois pensé à faire demi-tour. Et enfin au niveau plus personnel : j’ai appris à m’apprécier, à me regarder différemment.

Et pour cela, merci Idan.

Un Anonyme Nu Dans Le Salon soutient la campagne :

Acheter de l'art pour soutenir le marché de l'art